dimanche 2 mai 2010

Pour avoir un nom...

Ça prends du cash.
Pu de cash, pu de nom.
La vie c'est ça, faut de l'argent.
Tout ce qu'on raconte autour c'est du blabla.

Maudit, j'ai pu de nom sauf pour ceux qui aimeraient me presser le citron un peu plus.

J'ai téléphoné à ma pute hier, elle m'a dit qu'elle part quelques jours et que si je n'avais pas d'argent bien ce soir c'est raté, il me faut attendre pour ma pipe.

Ça fait 5 000$ que je lui donne, elle devrait être conciliante, non?

J'ai pas le cash, alors pas de pipe. Je me sens utilisé. Je me suis fait avoir, je crois.
Je pensais qu'elle aimait me faire des pipes.

C'est mon cash qu'elle aimait.

Dans les faits, elle me méprise et n'a rien à faire de ma queue mais elle aimait mon argent.
J'ai cru qu'on avait une relation affective mais non, il n'y avait que le cash.

Elle m'a dit d'aller me faire soigner seulement après avoir pris tout mon cash.

J'ai pensé qu'elle voulait mon bien, t'sé quelqu'un qui veut t'aider, c'est rare.

Mais non, elle avait tout sucé mon jus et elle voulait se débarrasser de moi, simplement.
Pas de cash, crisse moi la paix.

Faque je cherche à me faire faire une pipe mais sans argent c'est pas évident.

Ça prends un set up, faut savoir se le payer.

Je suis sans nom et sans queue.

4 commentaires:

Suzy Wong a dit…

Tu es peut-être sansnom et sans... mais t'es drôle en ostiti !

Michel a dit…

Tu es gentille Suzy,
mais je crois que le qualificatif drôle n'est peut-être pas le plus juste.
Merci quand même ;o)

LA TÉNÉBREUSE a dit…

C'est bien vrai. Pas de cash, pas de nom! T'as donné 5 000$ à ta pute pis elle te méprise? T'aurais dû essayer de t'acheter un nom avec le 5 000$ au lieu de le gaspiller en pipes.

Michel a dit…

Tu sais Patrick, la capacité de consommer et le moment ou tu ne l'as plus, n'est pas une marque déposée qui t'appartient.
Désolé, c'est la vie qui m'a inspiré ça pas toi.