jeudi 20 mai 2010

Blocage de blogage...

Les blogues que j'aime suivre, je les mets dans mon marque-pages du firefox que j'utilise.
Et je me rends compte que je joues au yoyo avec.

Lorsque je m'ennuies et que j'ai le gout de lire des gens, ma liste s'allonge jusqu'à 15-20 blogues en me disant que même si le contenu ne correspond peu à ce que je suis et à ce que j'aime lire, c'est toujours mieux que de se retrouver devant un écran blanc. Devant un internet qui en théorie est ouvert sur le monde, mais qui dans les faits n'est ouvert sur rien pour moi.

Et après un certains temps, j'en arrive à me dire que cela a peu de sens et j'élague, comme ce soir, ma liste se retrouve à 6 blogues.
Pis arrivera un autre moment ou je m'ennuierai à nouveau et j'allongerai alors, pour élaguer de nouveau quelques semaines plus tard.

L'expérience que j'ai des blogues m'a entrainé dans un réseau qui me semble assez réduit.
Un tel me réfère à un autre tel qui, à son tour réfère à un autre, mais au bout, je me sens évoluer dans un réseau social virtuel dont j'ai vite fait le tour.

J'ai enlevé de ma liste ceux dont le contenu ne m'intéresse pas vraiment.

Retiré ceux qui me boycottent parce qu' il me qualifie de troll, d'impertinent, ou simplement parce que je suis un être méprisable. Et ça, ça déboule vite, tu heurtes untel qu'une partie de son réseau, pas solidarité, le fait aussi.

Retiré aussi ceux que j'aime mais qui m'agace un peu et que l'expression de mon agacement les agace royalement. Éliminé par défaut, trop sensible, incapable de discuter, à la recherche de confirmation seulement.

J'en conserve un ou deux que j'aime beaucoup mais, qui malheureusement, n'écrivent pas souvent.

Au bout, c'est comme dans la vie, ceux avec qui j'ai des affinités se compte sur les doigts d'une main, la droite. Je garde quelques blogues pour les doigts de ma main gauche soit ceux avec qui j'ai des affinités plus inconscientes, plus émotives qu'intellectuelles. Il y a peu à se dire mais on reconnait notre émotivité et c'est suffisant.

Mais je n'ai peut-être pas su explorer tout ce qui se faisait sur la blogosphère québécoise et involontairement, je me suis enfermé dans un trop court circuit, qui est peut-être plus grand que je pense.

Une porte s'est ouverte sur quelques blogues européens qui me semblent intéressants, on verra bien, je tenterai de suivre le filon, histoire d'allonger ma liste.

Et comme je n'ai pas le gout de ces trucs que l'on nomme à tord réseaux sociaux comme facebook, twitter, que l'on devrait plutôt appeler réseaux sociaux virtuels , ben j'aurai vite fait le tour.

3 commentaires:

Un gars déçu a dit…

Sa explique l'absence de vos commentaires dans mon blog ;)

J'espère que vous trouverez des blogs à la hauteur de vos exigence ;)

Personellement je lis toujours les 4-5 mêmes blogs et c'est bien assez.

Michel a dit…

Une chance que vous avez mit un clin d'oeil sinon vous preniez un coup de pied au cul. ;o)

LA TÉNÉBREUSE a dit…

Je suis où moi? Dans le marque-pages ou bien je me fais élaguer souvent?