lundi 27 juillet 2009

Isolement et solitude...

Josianne Massé a écrit un billet très inspirant...La solitude du blogueur,
Comme mon propos a été un peu incisif la première fois que j'ai parlé ici d'un de ses billets qu'elle avait écrit sur Branchez-Vous, bien je tenais à équilibrer en référant celui-ci.

Personnellement je crois qu'il y a autant de façon de surfer (incluant blogues, forums, messenger et autres trucs que je ne connais pas) qu'il y a d'usagers. Il y a là matière à faire une typologie, qui est peut-être déjà existante?

Je fais parti de la catégorie des surfeurs ayant un pauvre réseau social, isolé et dont le sentiment de solitude est pesant.

À travers les années j'ai tissé des liens virtuels avec quelques personnes. Ils se sont tous défait. Leur durée, leur fonction ainsi que leur contenu variaient selon la relation.
Mal aimé un peu maso dans un forum de divertissement majoritairement du genre féminin pour finalement renoncer pour ensuite ouvrir un blogue ou je m'écris, un journal personnel presque.
Le nombre peu élevé de commentaires me place devant une évidence. Le virtuel ne sera pas un moyen de combler mes besoins.

Je fais parti de la catégorie des surfers qui ont besoin d'interaction. Et pour toutes sortes de raisons, la plupart obscures, le virtuel ne les comblent pas. Ce qui fait qu'il devient de plus en plus absurde de persister dans cette voie.

Mais je ne crois pas qu'il faille généraliser ma situation à un ensemble. Comme je disais une typologie me semble plus pertinente.
Bien que je sois déçu, je sais très bien qu'internet est un outil qui peut être très interessant.
Ca dépend du comment et du pourquoi on l'utilise.
Mon comment et mon pourquoi ne peuvent pas fonctionner.

Je suis devant un impasse, comme si je tentais de visser une vis avec un rabot.

3 commentaires:

urielle a dit…

je lis, j'entends et je comprends ce que tu écris, je pourrais même avancer que je partage un cheminement très semblable (bien que j'ai quand même trouvé 2-3 havres de paix et de communication qui bien qu'imparfait m'apporte de la joie)...

... sauf que ton désir de communiquer ne m'est pas apparru si évident, j'ai tendu des perches, peut-être leur forme et formulation ne te satisfaisaient pas, mais tu n'en as pas proposé d'autres.

Enfin... je suis toujours là, j'ai une bonne écoute et j'aime toujours autant échanger...

un gars a dit…

J'en prends bien note :-)

un gars a dit…

Tu sais ta photo d'un paquet de Camel J'aimerais la mettre sur mon blog. Tu me l'as donnerait?