dimanche 12 juillet 2009

Arturo Gatti...

Arturo Gatti, ce boxeur puissant qui a mené des combats d'une férocité inouie serait mort tué par sa femme qui à l'aide d'une courroie de sacoche l'aurait étranglé.
Ironique, un des plus puissant boxeurs tué par une femme et de facon rapproché, dans un corps à corps. Presqu'incroyable.

Ce que ca m'inspire... il devait etre saoul ou gelé et il devait etre d'une violence féroce envers elle, une violence verbale très grande car lorsque l'on étrangle, le but premier est pour faire taire pas nécessairement de tuer.

J'ai connu un gars d'une violence impressionnante, pourtant il était tout petit mais sa violence était extreme. Bien un soir, il s'est endormi sur le sofa, probablement en écoutant la télé, sa conjointe en a profité pour lui jeter un chaudron d'huile bouillante au visage. Il était cuit.

C'est connu ce truc, la soumission à un dictateur ne se fait pas sans heurts, la colère s'accumule et dès qu'il est possible, la cruauté du soumis s'exprime aussi cruellement que celle du dictateur. Il ne suffit que de penser à Ceausescu (fusillé) , Hussein ( pendu) et à bien d'autres.

Le plus étrange c'est que le soumis lorsqu'il tue son dictateur se pense légétimé de le faire. Le plus curieux c'est que le soumis se comporte de la meme facon que le dictateur, pourtant il lui reprochait sa facon de faire.

Curieux, non?

4 commentaires:

Drew a dit…

J'ai eu la même réaction que toi tsé... Saoul ou gelé sans doutes

Mais j'peux pas me pencher sur ce que le Gatti a fait subir à sa femme pour mériter tel sort... J'en ai juste entendu parler par les journalistes ;-)

un gars a dit…

J'ai passé 20 minutes a tenté de te répondre mais j'ai du mal à te saisir alors j'ai effacé.
Tu es un des rares qui réponds à mes billets, j'apprécie mais parfois je ne sais pas si tu ironises sur mes propos. Alors je ne sais comment y répondre.

Drew a dit…

Tu peux bien m'envoyer ce que tu veux au travers de la cravate tsé. J'aime bien ta place pis that's it!

Je t'explique seulement que j'ai exactement pensé la même chose que toi en l'apprenant ce matin. Pis c'était sur un blog. Même pas le journal ou la Ti-Vi-A...

Pis j'ai suivi les derniers billets où tu parlais de journalistes pis j'ai trouvé ça drôle (dans ma tête en fait) de te faire un clin d'oeil sur les journalistes.

Avec le temps tu vas apprendre à me connaître virtuellement pis te rendre compte que j'ai pas un brin de malice. Tu demanderas à Renart!

Allez! On se recroise à ton prochain billet :-)

un gars a dit…

Merci Drew
Pour mon hypothèse qu'il était violent avec elle, c'est un peu prématuré et sans fondement. J'ai travaillé des années dans le milieu de la violence alors je m'inspire de ce que j'y ai vu mais rien ne dit que cela soit juste.