mercredi 14 octobre 2009

Psy 101...

Tout ceux qui lisent ce billet sans y répondre, allez vous faire foutre.

15 commentaires:

Éléonore a dit…

héhéhé

j'ai répondu :)

Renart L'éveillé a dit…

Miroir!

princesse Anna a dit…

ben voyons.

involontairementcannibal a dit…

Intéressant quand même, cette obsession du commentaire.

un gars a dit…

Ben voyons donc, c'est quoi ce billet?

Lorsqu'on interagit avec des gens il y a toujours de ces moments qui nous saisissent et qui éveillent en nous des émotions.
Le plus souvent, elles sont à peine éveillées en nous que l'on réagit sans même les laisser s'installer totalement en Soi. On coupe, court en réagissant...Ben voyons! Miroir!, etc.
Malheureusement on ne sait rien de plus sur soi et sur l'autre, rien. La communication est terminée.

Le commentaire de IC est intéressant. Par delà le choc, il semble avoir reçu mon truc un peu fou pour le laisser exister en lui suffisamment pour voir qu'est-ce que ça pouvait éveiller en lui et ainsi identifier ce que ça pouvait révéler sur moi. Il en arrive à se demander mais quelle est cette obsession du commentaire? Et il le formule d'une façon invitante, par son..intéressant quand même.

D'une interaction qui pourrait n'être que choquante il en arrive à rester présent et à l'écoute pour en savoir davantage.

La capacité d'écoute est grande lorsqu'elle a un vaste registre et je ne doute pas un instant que IC possède ces qualités pour entendre l'autre peu importe le contenu.

Car il n'y a pas de mérite a écouter lorsque c'est facile, le défi est de rester en position d'écoute lorsque ça brasse en dedans de soi (parce que justement ça brasse en l'autre).

C'est pour cela que j'avais nommé ce billet Psy 101 mais j'aurais du le nommer 501.

Au-delà du choc qu'il provoque en nous, qu'est ce que cet autre tente de dire?

un gars a dit…

IC j'aurais répondu pour l'obsession mais malheureusement il n'y avait pas de ?
Une chance :0)

involontairementcannibal a dit…

Pfff.

??????????????????????

un gars a dit…

@Éléonore...
J'interprète ta réponse comme une confirmation de plus qu'il y a un lien de solide qui s'est crée entre nous. Et bien sur ça fait plaisir.

@ IC...
Je crois que tu dois avoir une bonne idée de cette obsession du commentaire.
Je suis à la recherche d'interaction, c'est un besoin pour moi. Les 0 commentaire ou les 1 commentaire ne suffisent pas.
Et les multitudes de commentaires que je trouvais sur un forum, non plus. Il y avait la quantité mais je ne trouvais pas la qualité (relative, bien sur) dont j'avais besoin mais c'était mieux que le silence et je persistais.
Mais fondamentalement, je suis un être carencé donc ce n'est jamais assez et ce n'est jamais tout à fait ça que je cherche.
Il y a ce besoin d'être en relation et cette souffrance à l'être (ou à ne pas l'être). Situation perdante à tout coup.
Alors, pour ce qui est du blog, je tente démêler un peu les choses. J'en suis à me demander dans quel but je continuerais à y écrire ou à répondre dans les quelques autres que je lis. J'ai tissé quelques liens qui me sont précieux et bizarrement trop ponctuels même si je ne voudrais pas qu'ils soient nécessairement plus assidus. Je suis fou docteur.
Donc il y a une frustration qui est là, liée à des besoins que je n'arrive pas encore à combler.

Je suis comme un nourrisson affamé qui cries un malaise diffus, pas encore différencié. Immature et carencé.
Voilà de quoi est faite cette obsession du commentaire.
Un nourrisson affamé mais rejetant en même temps.

C'est ce que j'en sais en ce mercredi soir.

un gars a dit…

IC je rajouterais...
Je préfère avoir faim que de me nourrir de cette merde...d'ou ma misanthropie.

L'Adulescente a dit…

Le besoin d'être lu est commun à tout blogueur.

:)

petitpois a dit…

jsuis vivante

efficace comme billet.

Éléonore a dit…

Moi j'ai aucun malaise à dire que je veux être lu et répondu, mais comme un gars les forums ne faisaient pas toujours l'affaire.

Il y a des forums que je garde pour l'amitié et la rigolade, mais rarement je n'y ai trouvé la vrai liberté d'expression, la saine rébellion, le plaisir de la contradiction, de l'argumentation.

Sur les blogs la parole est plus masculine que sur les forums et j'aime cela, afin d'atteindre un équilibre.

So Much a dit…

Je n'ai pas répondu parce que me faire foutre c'est ce qui m'aide ces temps ci à faire avancer le travail pour accoucher hihi

un gars a dit…

Ben oui So much,
Tantôt je mettais mon curseur sur l'heure pour voir apparaitre la date pis je me disais, en pensant à toi, c'est pour bientôt.

un gars a dit…

Bonjour Petitpois,
efficace, peut-être mais délicat tout en ayant été indélicat.