lundi 5 octobre 2009

N'importe quoi...

J'aime l'anthropologie, la psychologie aussi un peu, beaucoup moins la sociologie.
Un de mes amis sociologue m'a énoncé une vérité de la Palisse, il existerait des phénomènes sociaux et des problèmes sociaux.
Les phénomènes sociaux peuvent ne pas poser problème. Ainsi, dans certains pays les hommes sont violent envers leur conjointe sans que ce soit un problème, bien que ce soit un phénomène observable.
Les problématiques sociales se construisent, elles sont émergentes.

L'idée est intéressante car lorsqu'on en est conscient on sait que ce que l'on raconte d'une partie d'une réalité n'est que l'expression d'un certain consensus social et que si il trouve écho, il devrait devenir suspect mais ça, les opportunistes n'aiment pas, c'est pas très payant. Vaut mieux naviguer dans les sentiers reconnus peu importe la pertinence du propos dans la mesure ou il est consensuel, c'est bon.

Ainsi, pour illustrer mon propos, le criminel à cravate est un problème émergent qui pourtant, comme phénomène, existe depuis longtemps et si j'étais politicien, je serais inquiet de ce nouveau problème identifié car ils sont pas mal bon en la matière. Mais bon comme ils tiennent les guides, ils vont être vigilants.

2 commentaires:

Patrick Duval a dit…

Le pire, c'est que le proverbe: "L'habit ne fait pas le moine" existe depuis des siècles.

L'observation a déjà été faite mais tout le monde s'en sacre... sauf si leur confort matériel est menacé.

un gars a dit…

C'est vrai Patrick, le dicton dont tu parles a de l'age.
Mais là semble que les crimes sans violence physique deviennent importants. Mais comme je disais dans mon billet, les députés et ministres devraient s'en inquiéter et ils vont surement le faire, car ils sont pas mal bon pour voler discrètement sans violence physique.