lundi 26 janvier 2009

Partout, nulle part...

Là, absent un peu partout sans y etre vraiment tout en y étant très présent sans vraiment l'etre.
C'est fou, ca rend fou.
Ou es-tu vraiment?

4 commentaires:

petitpois a dit…

j'aime.
ça tort un peu les trippes cette absence qui se fait amie avec la présence.
ou c'est peut-être moi qui n'a pas encore compris.

Fanny May a dit…

et où sommes nous vraiment?...

un gars a dit…

Petit pois...
Je parlais de moi en pensant à ma facon d'etre en relation avec ma fille. J'ai déjà fait un billet là-dessus d'ailleurs.

Fanny may...
Je ne saisis pas ton post, je crois qu'il se veut blessant.

Si vous aimez pas ce que j'écris, ca m'attriste mais je suis impuissant devant ca. Mais je n'écris pas mes billets pour blesser d'autres bloggeurs, alors si vous venez pour me rentrer dedans, laissez donc faire j'en ai pas besoin.

fannymay a dit…

Oups...je crois qu'il y a incompréhension de part et d'autre. Ce n'était aucunement blessant...Toi tu l'as écrit avec une idée bien précise en tête. Moi je le lis arrivant d'ailleurs. Je ne peux directement faire le lien avec ta fille, ni même aucun autre sujet auquel il se rapporterait.
Je l'ai lu comme un état d'âme, errant ici, là et nul part, être présent sans l'être, être absent malgré notre présence...
Moi ton post me parlait beaucoup, parce que je vis parfois ce sentiment d'être sans être.
J'ai perçu une certaine susceptibilité de ta part, probablement dû au côté très personnel relié à ton texte. Mais je m'en excuse si cela t'a atteint ainsi, je ne faisait qu'ajouter une suite à ton texte. Je ne suis pas ici pour te rentrer dedans, au contraire, je viens me divertir, réfléchir, apprendre...Je ne fais jamais de commentaire blessant, sinon c'est purement inconscient.

Désolé pour la mauvaise interprétation, je ne pensais pas engendrer telle réaction...
Comme quoi la simple lecture peut parfois laisser place aux interrogations, à l'incompréhension...

Sans rancune j'espère bien...

Fanny