vendredi 2 janvier 2009

Le 23 heures...


Un père Noel débarque, tire sur des gens, met le feu à une maison.
Un homme trouvé mort avec ses 3 enfants, une femme blessée en détresse demande de l'aide.
Un joueur de hockey meurt suite à un traumatisme cranien.
Un jeune est tué dans un parc par un policier.
C'est aux nouvelles de 23 heures que l'on saura.
On apprendra rien aux nouvelles de 22 ou de 23 heures.
Juste un défilé de nouvelles hot qui se succèdent une après l'autre sans trop savoir pourquoi.

2 commentaires:

Morgane a dit…

Parfois, il vaut mieux éteindre la télé et s'enrouler dans une couverture chaude, un bon café, un film guimauve ou un bon roman et oublier le monde.
xxxx

un gars a dit…

Morgane...
Tu as raison, faudrait que je ferme la télé et les journaux, pas tellement pour ce qu'ils racontent mais plutot pour ce qu'ils ne disent pas. C'est ca qui me heurte. Un évènement arrive, ca semble sortir de nul part, pourtant ce n'est pas le cas. Le dramatique fait rarement dans la pulsion, plutot dans l'accumulation. Mais ca on ne voit pas une description de ce processus, les gouttes avant que le vase déborde, on dit seulement, un vase a débordé hier, c'est terrible.