vendredi 23 janvier 2009

Dénoncez...

Un pub dit de dénoncer la violence conjugale.
Bien sur qu'elle doit etre dénoncée. Elle est terrible, l'horreur meme parfois. Je sais personnellement, dans ma chair, c'est inscrit.
Les gars en thérapie demandent qu'on les aide à faire face à la justice. Une preuve de thérapie, le juge l'accepte et c'est bon. L'urgence est là, éviter l'emprisonnement, éviter la punition. C'est la première demande.
14 semaines de thérapies pour un problème de violence, parfois 21 semaines, ca dépends ou tu appelles.
Sur 10, 3 terminent le programme. La pression diminue, la justice se relache, le gars arrete. La femme revient, le gars arrete, le gars a peur, il termine le programme pour etre propre sans s'impliquer. Les gars en thérapie, vraiment? Un sur dix peut etre.


Des chiffres qui n'inquiètent pas parce que ces organismes sont utiles, ils désengorgent le systeme judiciaire. Ils donnent l'impression que l'on processe l'affaire.
En fait, ce n'est pas si grave puisque le communautaire peut s'en occuper.
Qui travaille avec ces hommes qui ont le potentiel de tuer, ne serait-ce que leur conjointe? Quelles sont leurs formations?

Il est drole de voir la violence conjugale gérée par le communautaire, elle devrait l'etre par la Justice puisque la violence faites aux femmes importe.

Dans les faits, elle importe peu, ce qui importe c'est de donner l'illusion que ca importe. Un bébé mort qui se retrouve dans une buanderie, une femme assassinée, c'est pareil, l'important est de protéger l'organisation. Le reste, va sous le tapis.

4 commentaires:

Âme Tourmentée a dit…

Je suis sans mots... l'ayant vécu.......

un gars a dit…

Je tente, un peu, de mettre des mots.
J'ai la certitude qu'ils ont leur mérite. J'ai l'impression qu'il n'iront pas loin mais je les aurai dit. J'en ai dit beaucoup aujourd'hui, je crois que je vais poursuivre, jusqu'à m'essouffler, vous essouffler aussi peut etre, bien avant moi pour me retrouver avec un 0 commentaires. Je cherche une oreille, il n'y en a peu, je sens la tienne et je t'en remercie, j'en sens quelques autres aussi sont appréciées.
Pour moi c'est un beau début, deux, trois qui disent j'entends ce que tu dis et je suis ouvert à te suivre si? Il y a là, une belle disponibilité qui n'est pas 100, mais c'est quelques uns me sont précieux. Alors peut etre qu'il sera possible en début de semaine de lancer 2-3-4 posts. J'aimerais bien.

fannymay a dit…

Ouf...moi aussi je l'ai vécu. Y a-t-il vraiment des actions concrètes? On alerte les autorités, la femme ne porte plainte par peur, elle est sous l'emprise de l'autre, un simple rapport de présence et hop, sous la pile...Car seule la femme (ou l'homme dans certains cas) peut mettre fin à tout ceci et ça demande beaucoup de courage d'affronter sa peur, qui est souvent reliée aux menaces multiples venant de l'autre.
Quand la relation dure depuis longtemps, que le manipulateur violent connait toute la famille de la victime, que les menaces de mort sont quotidiennes...C'est difficiles de risquer cette étape. Mais la plupart ne font que parler, et un certain pourcentage agisse. Est-il de ceux qui mettra un action à ses paroles?
Oui c'est bien de dénoncer, mais où cela mène-t-il au fond. C'est de la paperasse qui trainera, parfois avec plainte écrite il y aura jugement de ne pas s'approcher, parfois emprisonnement et après? Après ces quelques mois de réadaptation, est-il vraiment guérit? Pour la majorité j'en doute fort...Il retracera sa proie, parfois se vengera fatalement, parfois la victime pliera encore sous la peur, et le système fera quoi?...
Ce sont de bonnes intentions effectivement, mais dans les faits ça ne changera pas grand chose...

Merci pour tes textes, ils font réfléchir, ils sont très pertinents.
Ces pubs me laissent malheureusement sur ma faim, car dans le concret, rien n'est si beau, si facile...C'est du bien paraitre, de la bonne conscience artificielle...
Tant mieux pour eux s'ils dorment mieux la nuit...d'autres ne dorment pas encore...
C'est une triste réalité...

un gars a dit…

Fanny May...
Ben oui les pub disent c'est innaceptable faut dénoncer.
Mais ca on le sait déjà.
Un enfant violenté, une femme violentée, elle le sait que c'est pas normal.

Avec ces pubs ils tentent de faire croire qu'il traite bien le problème et que le problème est sur le fait de qu'on dénonce pas.
Ha Ha Ha...
Qu'ils fassent donc une pub qui dénonce les inepties des services offerts aux personnes. J'inclus la dedans les femmes, les hommes et les enfants.