mardi 29 juin 2010

Un beau proverbe...

Je viens de lire un proverbe africain qui dit...
Lorsqu'un homme se retrouve devant un crocodile qui risque de lui couper la jambe, il devient insensible à la piqure d'un maringouin. Et lorsque la menace du crocodile est disparue, le maringouin, le ventre bien gorgé de sang, s'excuse de sa piqure par peur d'être écrasé..

C'est intéressant et inspirant, non?

Vous aurez compris que ce proverbe n'est pas africain, il est de moi, il m'a été inspiré par Un gars décu. Il écrit chez La ténébreuse silencieuse ceci...

Nina est un des spam-bot pour lequel on active la protection "aqwdst" que certains haut-pensant juge tout à fait déraisonnable.

Bon, il peut me mépriser indirectement, par blogue interposé, généralement on le fait par peur, le direct étant trop menacant.

Ce n'est pas un reproche, c'est tout à fait adapté pour un maringouin, tu piques et tu crisses ton camp avant de te faire écraser.

Mais le maringouin, si petit soit-il, devient aussi grand qu'un loup lorsqu'il se trouve une meute.
Il ne pique plus, il mord.

Moi la clique de la blogosphère ne me fait pas peur, venez en grand nombre me mordre, mon blogue est ouvert jusqu'à la mi-juillet, venez vous amuser en direct, rire derrière votre écran comme So much a dit, pourquoi ne pas vous payer un peu de croustillant avec votre sac de popcorn. De toute façon la programmation télé estival est plate, venez il y aura du direct.

Vous préférez la lâcheté du mépris exprimé indirectement, allez n'ayez pas peur, en meute vous gagnerez, c'est certains. Ça prend juste un premier qui ose mordre, le second arrivera plus facilement, et lorsque je serai affaibli, le plus lâche viendra terminer le travail.

Alors qui est le premier?

Toi le gars déçu qui me méprise par blogue interposé, je ne crois pas, qui d'autre?

Allez, un petit 15 jours de plaisir gratis.

Vous aurez compris que mon proverbe africain parle de lâcheté.

4 commentaires:

Menteuse a dit…

C'est incroyable comment la vie virtuelle est une copie conforme du réel...

Des fois, je me dis que je devrais recommencer à écrire avec mon crayon hb dans mes cahiers.

C'est dommage que tu partes, Michel. J'apprécie ton honnêteté.

Michel a dit…

Il serait illusoire de croire que le virtuel serait différent du réel.
L'outil ne change pas la nature de l'humain.
Du silex au 3D, il y a peu d'évolution.

Marie a dit…

Moi, j'aime tout simplement.

Michel a dit…

Merci Marie, c'est gentil.
Tu connais operationreboot, il est génial ce mec.