lundi 28 juin 2010

Le second degré...

Je réalise que je saisi mal le second degré et je me sens un peu idiot.

Prenons Lise Dion, j'ai vu une pub d'un de ses vieux shows. La joke est la suivante, en parlant de son chum... Je l'ai ramené chez moi, y pissait partout faque je l'ai retourné.
Tout le monde rit, moi aussi d'ailleurs, c'est plutôt drôle.

Bon, il y a deux degrés, un premier et un second. Mais en dehors du rire gras, je n'ai aucune idée du message à chacun de ces deux degrés.

Le second serait l'absurdité d'une situation?

Et si on ne faisait pas de blague et qu'on tentait d'identifier le message, une fois nettoyé de l'absurde, quel serait-il?

Girl power? Je décide de l'arrivée ou du départ de mon chum selon mes critères?

Les gars sont comme des chats, ils se foutent que la litière ne soit pas propre tandis que les femmes sont comme les chattes , elles ne supportent pas une litière mal entretenue?

Quel est l'essence ou l'âme de la joke?

Parce qu'il y a un sens, non? Je reste confus.

À moins que cela ne soit que juste pour rire et sans sens?

1 commentaire:

Marie a dit…

Il ne remplissait pas ses critères donc elle l'a retourné. Pour avoir été retournée à quelques reprises (non pas que je pisse partout)... you're just not the one.