mercredi 9 juin 2010

Celle qui n'est plus mère....

Vous vous doutez bien que je parle ici de cette jeune fille, mère d'un nourrisson tué par une chienne Huskies.

Si l'on s'identifie au poupon, on ne peut qu'être troublé par l'horreur de l'évènement.
Toujours en s'identifiant à l'enfant, on peut aussi se demander si ce drame était évitable et si le parent à une responsabilité.

Si on s'identifie au parent, il est possible de ressentir l'intensité de la douleur éprouvée par la jeune mère devant l'atrocité de la chose.
On peut aussi trouver injustice, qu'en plus de porter le poids de cette perte cruelle, elle doive aussi subir la foudre de la Justice. Comme si ce n'était pas assez!

Personnellement, j'éprouve toutes ces émotions

Mais je ne sais pas.

Je ne sais pas....
Parce que l'on ne connait pas les détails de l'enquête qui a mené à cette accusation portée contre la mère.

Ce que je sais...
c'est que le parent, peu importe son degré de responsabilité, demeure imputable de ce qui arrive à ses enfants.
Et qu'une mort aussi tragique mérite que la police s'y arrête, la Couronne aussi, et ce, malgré la souffrance de la mère.

Ce que je pense...
c'est qu'une accusation d'homicide involontaire me semble déraisonnable, et je peine à m'imaginer qu'elle en sera reconnue coupable tellement que cela me semble excessif. Mais comme je disais, on ne sait pas tout de l'enquête qui a mené la Couronne à porter cette accusation aussi grave. Pourquoi pas négligence ayant causée la mort? On le saura surement dans un avenir rapproché.

Au final, ce que je pense, c'est qu'on ne souligne pas assez que cette mère n'a que 17 ans, ce n'est qu'une jeune fille. Ça me semble un facteur important et je n'ai lu personne le souligner en caractère gras.

Lorsque j'ai eu ma fille, qui a 17 ans actuellement, j'avais 31 ans et jamais je n'aurais laissé ma fille par terre, sans supervision, en compagnie de chiens. À 17 ans, peut-être?

Il reste que tout ça est profondément malheureux et horrible.

Pour ce qui est des chiens, ça serait la chienne qui aurait tué le poupon. Il semble évident qu'elle sera euthanasiée, le chien aussi j'imagine, pour complicité. C'est à voir.

2 commentaires:

So Much a dit…

Et la mère de cet enfant-mère était présente.. elle a 37 ans... elle même fut mère à quoi, 19-20 ans?
Est-ce qu'on peut mettre la faute sur le chiffre 17 quand une personne de 37 était présente?

Michel a dit…

Bien ce que je sais de cette histoire c'est qu'elle fait réagir même si dans les faits on n'en sait très peu sur ce qui s'est passé.

Est ce qu'on mettre la faute sur le chiffre 17?
Je dirais que celle de 17 était la mère de l'enfant donc devant répondre de ce qu'il advient de l'enfant.

Je ne sais pas si elle est coupable de quoique soit mais je suis certain d'une chose, c'est qu'elle fut un des acteurs qui ont participé à cette mise en scène dont la fin est tragique.

On a beau dire ce que l'on veut et tourner et retourner le tout dans tout les sens, elle y a participé, contribué et elle a donc une part de responsabilité.