mercredi 24 décembre 2008

Il était une fois...

24 décembre, je m'installe sur le sofa, un verre de rhum trois étoiles et une cigarette à la main.
J'ouvre la première page de Cadavres de Barcelo, un blogger en avait fait référence, ca m'intriguait. Meme pas le temps d'avaler ma gorgée que j'entend...

- Putain de merde, mais qu'est ce que c'est que ca?
Tu n'as pas fait ramoner ta cheminée? J'ai l'air d'un père noel africain avec toute cette suie noire ébène sur mon bel habit rouge. bravo!
- Ben non.
- Pourquoi, tu savais que je viendrais, non?
- J'ai pas l'esprit à Noel et je me disais que tu passerais surement ton tour.
- Bon, ou sont les enfants?
- Ben il n'y en a qu'une.
- Une seule? Hé ben tu te forces pas trop trop. Allez réveille là.
- Elle n'est pas ici, elle travaille chez Jean Coutu, elle vend tes cadeaux. Ca doit etre payant Noel pour toi? Tu peux ben etre gros.
- Bon, je suis occupé ce soir, je dois quitter, je lui laisse ca.
- C'est quoi?
- Une clémentine séchée et un poudding au caramel.
- Ben ton poudding, la date de péremption est octobre 2008.
- Bah, c'est du sucre, ca se conserve bien, t'inquiète pas.
- Pis la guignolée, les dons en bouffe et en argent, c'est passé ou tout ca? Tu débarques le 24 avec de la merde pendant que ca fait trois semaines que tout le monde donne de l'argent et des trucs de luxe.
- Écoute ben mon homme, tu comprends rien au caritatif. Le caritatif là c'est du mental, c'est pour pour donner bonne conscience. C'est comme le lait qu'on laisse reposer, on prend la crème qui remonte à la surface pis on laisse le 2% aux démunis. L'aide humanitaire c'est comme ca. Tu penses que c'est juste en Haiti que les dons ne se rendent pas aux personnes démunies? Mais parles-en pas, ca ferait scandale. Ben ca ferait pas scandale, y a pas un criss de journaliste qui s'intéresserait à ca. Parles-en tant que tu veux, t'auras pas de tribune alors du con. Foglia, Boisvert et les autres s'en foutent totalement. Ils sont syndiqués pis ils pavanent dans leur ineptie.
- T'es un méchant crosseur toi.
- Ho! Ho! Ho! Tu sauras mon homme que l'argent va en salaire, pis les produits de luxe, ils finissent sur nos tables. On est pas fou, on se sert d'abord, le reste c'est pour les pauvres. En plus, ils vont nous couter de l'argent parce qu'ils vont se rendre à l'hopital pour soigner leur listériose, sont meme pas foutu de digérer la merde qu'on leur donne. Sont ben chanceux que le privé soit pas encore solidement implanté. C'est ca la vie mon gars. Joyeux Noel. Ca te dérange pas que je sorte par la porte? Pis compte toi ben chanceux que je t'envoies pas la facture pour le nettoyage.

2 commentaires:

Werlin a dit…

Noel.. fête de la surconsommation exessive exagérée, fête de l'abus de bouffe et d'alcool comme si on n'allais plus manger de notre vie.. pendant que la moitiée de la planete crève de faim. yé.

- Mais Noel c'est la fête du Petit Jésus !
-De qui tu parles ??
-ah, pis laisse faire...

Werlin a dit…

Et j'adore la mise en scène, hilarant :D