mardi 8 septembre 2009

Champion...

Je suis rendu champion des 0 commentaires, faudrait que je revois ma façon de faire pour mieux saisir la façon de faire dans la blogosphère.
Mais je n'ai jamais saisi la façon de faire sur cette sphère alors pour ce qui est la blogosphère je ne saurais comment faire.
C'est comme ça, il n'y a rien à y faire.
Ça me désole, certainement, mais en même, les lois de la blogosphère obéissent aux mêmes règles que celle de la sphère et cela m'exaspère un peu mais je n'ai pas la capacité de m'y adapter.
Mésadapté dans la sphère, mésadapté dans la blogosphère. Du pareil au même.
Ainsi va la vie. Le virtuel à ses règles, ses lois, ses normes qui sont des copies conforment à celles du réelle. Alors je ne m'étonne pas que le résultat soit le même.
Mes propos offensants dans le réel lorsqu'ils deviennent virtuels le sont tout autant et les gens sont outrés et quittent soit par blessure personnelle ou par solidarité à quelqu'un d'outré. Ainsi un outré par mes propos entraine le boycotte de mon blog par 2-3 solidaires à cet outré.

La meute quoi, ce besoin qu'a l'humain de faire parti d'un clan et de marginaliser. Tu insultes une personne et tu en perds 4 . C'est fou? Non pas du tout, c'est normal, rien de plus normal.
Derrière le clavier, il y a un humain, non? Alors le virtuel ne diffère pas du réel.
Moi la meute, non merci.

7 commentaires:

L'Adulescente a dit…

J'ai souvent remarqué que le nombre de commentaires recueilli sur mes billets est souvent inversement proportionnel à la qualité de ses propos...

Donc, c'est encourrageant non?

:)

un gars a dit…

C'est gentil Adulescente,
J'aimerais bien croire que c'est ça.
Mais je ne crois pas.
Je crois qu'il s'agit d'un réseautage, d'habilités interpersonnelles, ce que je n'ai pas pour toutes sortes de raisons. Ce qui en fait en sorte que peu me lisent. Dans la vrai vie c'est la même chose.
J'accroche les gens ou je choque les gens pour les memes raisons. Mais je choque plus que j'accroche. L'autre fois un bloggeur m'a dit ..ouais toi tu cherches toujours à te démarquer des autres. Je lui ai répondu mais non, je dis ce que j'en pense. Mais ma façon de penser semble un peu en marge, comme ma vie et ce n'est pas parce que je me force. Avoir une BMW, une carte de crédit me plairait bien. Je ne fais pas des efforts pour être en marge mais je ne fais pas d'effort non plus pour me conformer. Mais au bout, ce que j'arrive à dire du monde dans lequel je vis est loin d'être transcendant, plutôt ordinaire.

So Much a dit…

Tu écris 3-4 billets dans la même journée. On a pas le temps de réfléchir à un commentaire qu'on passe à la lecture du billet suivant..

Éléonore a dit…

"L'autre fois un bloggeur m'a dit ..ouais toi tu cherches toujours à te démarquer des autres."
Se démarquer... c'est une qualité ça non ? entre 20 blogs pour dire la même job et un pour être différent je choisis le différent.

Je pense perso que le manque de commentaire, vient de deux raisons parfaitement distinctes:
La plus évidente, c'est que tout le monde veut un blog avec des commentaires mais personne veut en écrire ailleurs. C'est pareil sur flickr, le plus gros service de blogs photos au monde. Dans les groupes thématiques maintenant on oblige les participants à commenter un certain nombre de photos des autres. Recevoir est plus facile que donner lol
Alors je crois que oui il faut bâtir un réseau d'habitués qui cliqueront tous les jours sur ton blog.

La deuxième raison est dû au contenu. C'est pas un défaut, mais tu as choisi d'aller dans le très personnel, dans le douloureux parfois, dans la détresse et certains jours il n'y a rien a dire que de te lire et de respecter ce que tu écris qui parle de toi ou d'une réalité douloureuse.

un gars a dit…

@ So Much...
Je sais j'écris beaucoup.
Hier je parlais à un gars rencontré au parc. Il me racontait comment il s'y prenait pour se couper de son hamster qui tourne à toute vitesse dans sa tête.
Il m'a fait réfléchir à ma façon de faire et évidemment quand mon hamster s'active, j'écris plusieurs billets pour le ralentir un peu.

Dans ce temps là je fais dans le divertissement lourd :0)

un gars a dit…

@Eleonore...
Ce n'est pas une qualité dans la mesure ou il y a le...tu cherches...ma différence n'est pas recherchée, elle est là sans aucune intention.

Pour ce qui est de bâtir un réseau, je n'ai pas les habiletés interpersonnelles pour y parvenir. J'ose même pas faire l'énumération des gens qui ont quitté mon blog choqué. Je sais bien qu'on attire pas les gens avec du vinaigre mais je n'ai pas beaucoup de coté miel. Je suis pas très givré. :0)

Et je sais, je suis lourd.

Merci Éléonore d'avoir pris le temps de me donner tes perceptions, c'est gentil.

Éléonore a dit…

Ce n'est pas par gentillesse, j'aime vraiment réfléchir à ce genre de question: l'exclusion, l'inclusion, la popularité, etc.

Pour le réseau le seul moyen que je sache est décrire ailleurs et de se faire connaitre. Y a-t-il des lieux pour s'afficher comme blogueur je l'ignore, je suis novice en la matière.

Pour ce qui est d'être lourd ou autre, je dirais plus douloureux et la douleur fait peur, chez soi-même et chez les autres.

Pour les choqués, ben la "choquitude" est pas un état permanent on choque et on se déchoque. On se brasse, on se parle et on se revient.

Reste que je vais toujours dire la même affaire j'aime mieux du contenu que du contenant.

Et pour le miel, ha ben oui certains se montent une belle carrière sur le miel lol Ces personnes sont tellement mielleuse, fini-fine-fine qu'elle me lève le coeur (je ne suis pas la seule). Mais c'est vrai qu'elles sont populaires, il ya toujours du travail pour un bon flatteur (licheur). Il faut nourrir l'égo des paons lolol

Mais ce n'est pas ce que tu cherches. Alors vaut mieux une vraie interraction que 10 fausses non ?

Tu sera mon lecteur et je serai ta lectrice lol
Et ainsi on attirera d'autres lecteurs.