mercredi 26 août 2009

Ouin

Je crois que l'on réfère parfois à des sentiments ou des émotion lorsqu'en fait il ne s'agit que de mécanismes de contrôle social, que d'un vernis que l'on applique pour bien paraitre.
Le prédateur qui tue sa proie n'éprouve aucun sentiment, il le fait pour survivre, il n'éprouve même pas de haine envers celle-ci, au contraire, il l'aime tellement qu'il l'a bouffe.
Ainsi, la décision de couper 1000 jobs peut être semblable. L'apitoiement ou ce semblant de sensibilité, n'est que miel pour mieux faire avaler la décision et mieux contenir.

C'est drôle. Non, c'est plutôt pathétique. Plus je vieillis moins je crois à la psychologie. Je crois que l'humain se sert du concept d'émotion pour mieux justifier ses comportements bien instinctifs.
La drive humaine est très bestiale, il n'y a que son discours qui tente d'humaniser.
Le décalage entre les gestes et le discours impressionne.

Reste que pour ma part, pendant des années, j'ai tenté de cerner l'émotion juste et me voilà rendu à douter de l'existence même de ces prétendues émotions.
Merci à So Much de m'avoir inspiré ce billet.

6 commentaires:

L'Adulescente a dit…

Parfois, j'ai tendance à croire que tout les actes, paroles, gestes et actions que nous posons, ne sont fait que par pur égoïsme.

Assouvir nos besoins...
N'est-ce pas le but précis pour lequel l'existence n'ait un sens?

Nous agissons par altruisme pour se donner bonne conscience.

Nous disons aimer l'autre, mais dans le fond, qu'est-ce qu'on aime: la personne à nos côtés ou bien le sentiment qu'elle nous procure??

Tout, dans le fond, n'est question que de perception.

Belle réflexion qu'apporte ton billet...

:)

un gars a dit…

Merci adulescente.
Je partage entièrement ton propos.

L'intruse épicée a dit…

L'Adulescente:
Nous disons aimer l'autre, mais dans le fond, qu'est-ce qu'on aime: la personne à nos côtés ou bien le sentiment qu'elle nous procure??

Je suis sans mot.

So Much a dit…

Ça me fait plaisir de t'inspirer!?!?

un gars a dit…

Ouais so much tu dois pas voir le lien. Parfois je pars d'un mot, d'une phrase et je développe.
C'est ta réponse dans le billet outre-marge qui m'a inspiré ce billet. Tu faisais référence à un combat entre plusieurs sentiments. Je les ai pris un à un, tenté de les cerner et j'en suis arrivé à ce billet.

So Much a dit…

Ah d'Accord, je voulais être certaine. Je me doutais que c'était cette réponse qui t'avait inspiré :)