dimanche 23 août 2009

Billet lourd...

11h50...
Je me présente aujourd'hui à la SAQ, 10 minutes avant l'ouverture. Je dois quitté à 13h00 , j'ai rendez- vous avec ma fille, métro Laurier.
Une dame attends dans l'escalier.
Elle en profite pour me faire part de sa perception des quêteux et m'énonce sa théorie sur ce phénomène et m'explique les réactions des passants.
En gros sa théorie ressemble à la mienne. Elle me trouve trop bien portant pour quêter, elle dit que j'ai tout ce qu'il faut pour travailler. Les gens acceptent plus facilement de donner à ceux qui ont l'air vraiment démunis et mal portant. Un petit canard à la patte cassé, c'est attendrissant. Idéalement, tu t'assoies par terre avec un gobelet, car si tu te tiens debout, tu peux travailler. J'avais intuitivement saisi ce truc. On a jasé comme ça pendant 10 minutes. Les portes se sont ouvertes, elle est entrée et curieusement en sortant, elle m'a donné quelques cents et m'a souhaité bonne chance. Je l'a trouvais un peu incohérente mais bon, elle n'est pas la seule.

12h30....
Un jour d'hiver 2009, j'étais à mon coin de rue. Un gars s'installe à coté de moi, tout près de moi, trop même, il était dans ma bulle. Il est difforme. Plutôt petit, cheveux noirs crasseux et huileux, le tronc déformé et des jambes en parenthèse assez prononcées. Il marche avec des béquilles. Je me sens menacé mais finalement la discussion se termine bien, il repart sans qu'il y ait eu de dégât.

Aujourd'hui, je le revoies il marche vers moi péniblement avec ses béquilles qui font des clacs.
Je suis content de le voir.
Moi - Bonjour, comment ça va?
Lui - Qu'est-ce que tu en as à foutre de comment je vais, ostie. Il continues son chemin un bout. Ramasse péniblement un mégot par terre, le fume et revient vers moi.
Je ne dis rien, il me parle, je ne me souviens pas de ses paroles mais je lui réponds que j'avais aimé notre discussion l'hiver dernier et que c'est pour ça que je l'avais salué.

Il entre à la SAQ, et ressort 2-3 minutes après en disant..
Lui - Ostie, ils étaient 5 à me demander si j'avais besoin d'aide. Il est en colère. En fait, ce n'était pas une offre d'aide liée à son handicap, son projet devait être de se voler un peu d'alccol.
Tu me salues osties me crit-il. As-tu besoin de valium, de prozac, lithium?
T'es un ostie de quêteux, le gars qui est icitte pis qui se balance m'a dit qui fait 130$ par jour colisse. Décrisse mon ostie me dit-il en s'approchant de moi. Je ramasse mon sac à dos, me met sur mes garde. Attaque moi ostie, t'as peur de moi, je suis un infirme.
Moi - Ça m'intéresse pas, laisse moi tranquille ou j'appelle la police?
Lui - Appeler la police, appeler la police, veux-tu mon poing dans face mon ostie. Il me le montre mais il ne frappe pas. Personnellement, je n'ai pas l'intention d'être victime ou coupable de voie de fait. Alors, je quitte, il m'insulte, les gens sur la rue sont alertés. Comme je devais quitter bientôt, je laisse faire, je ne voudrais pas que la police me fasse manquer mon rendez-vous.

Mais il me reste 15 minutes, alors je fais le tour du bloc pour déposer mon sac à ma place. Il s'était peut-être calmé et je voulais mesurer sa hargne.
Il m'aperçoit de loin, il marche vers moi en criant..
Lui- Une souris ostie, une souris ostie.
Alors je traverse la rue et marche en direction du métro Laurier, il me suit en criant mais il n'avance pas vite.

Vous voyez la rue ce n'est pas de l'argent gagné facilement malgré ce que l'on en dit. Ça m'a rapporté 2,50$.
Et pour faire un lien avec Call-TV, c'est pour ça que je m'étonne devant les gens qui pensent investir 1$ dans un appel téléphonique et ramasser 150 ou 200$. La vie n'est pas aussi gentille.

Finalement, je crois que ça devient trop dangereux pour moi la rue.

11 commentaires:

Drew a dit…

Belle histoire...

Mais j'ai l'impression que tu tombes dans la bullshit

un gars a dit…

Mais non Drew,
quand je bullshit je le dis.
Dans ce billet, tout est vrai. J'ai même appelé la police pour savoir si je pouvais faire appel à ses services la prochaine fois. Ils m'ont dit oui.
Je n'ai rien perdu aujourd'hui, j'avais rendez-vous avec ma fille, mais un dimanche normal j'aurais perdu. Ben j'aurais pas perdu, je ne l'aurais pas laissé scrapper ma journée.

Mais là ma priorité était ailleurs.

Parfois je mélange les évènements pour faire ressortir une idée. Mais chacun des évènements sont vrais. Mais ce billet est authentique.

Mais je comprends, l'authenticité sur internet, on peut repasser encore et encore.

J'ché pas si tu vas me craire mais....
Ha ben, je te cré pas.
Ben j'te l'dis.
Ben j'te cré pas...

Cré moi pas, c'est tout. Ca change rien dans ma journée de merde.

Les horreurs de la rue ça l'air de la bullshit, c'est ça le pire. Pourtant, elles ne diffèrent pas tant que ça des horreur au boulot. Partout ou il y a de l'argent, il y a aussi de la merde.

Drew a dit…

J'vais te croire mec

Mais t'as le meilleur des coups de pied au cul que tu peux avoir pour te faire avancer dans la vie...

Ta fille

un gars a dit…

Drew
Ta réponse me provoque.
Je ne sais de quelle région tu es. Mais j'invite n'importe qui à un rendez-vous métro Laurier, sortie Saint-Joseph à passer une demi-journée avec moi sur mon circuit.
Ça me ferait plaisir.
Mais il faudra qu'il tienne bon parce que c'est pas évident.
Mais ça me ferais plaisir.

Drew a dit…

Shoot moi quand tu squattes mec j'vais être là

Mais c'est pas de la provocation là. J'suis père aussi et je me verrais pas faire ce que tu fais

un gars a dit…

Ben oui les coups de pieds au cul, comme si ça faisait avancer.
Il n'y a pas que les coups de pieds au cul dans la vie comme méthode d'avancement.
Les coups au cul peuvent faire reculer aussi.

Bottes toi le cul, ils sont nombreux à tenir ce discours. La vie marche pas comme ça.
Des coups de pied au cul ça fait mal tu sais? En rajouter un autre n'est pas toujours la solution.

Drew a dit…

J'ai eu mon lot de coup de pied au cul mec. Sur le coup oui j'ai eu l'impression de reculer. Mais justement, avec le recul j'me suis rendu compte que j'ai avancé en tabarnak.

Mais reste que présentement, t'as une méchante motivation pis c'est ta fille.

un gars a dit…

On fait quasi du messenger.
Moi je le fais et je le fais bien, à ma manière, selon mes règles.
Je me fous de la morale, je martèle les trottoirs avec mes principes.
Le respect en priorité peu importe le statut social de la personne.

J'en suis là.

Drew a dit…

Parfait alors!

J'suis tout de même partant pour la demie-journée

un gars a dit…

Ben une demi-journée ça risque d'être long mais si tu veux que l'on fasse mon circuit ça peut prendre disons de 1 à 2 heures

un gars a dit…

Tu viens quand tu veux Drew, ben selon entente sur le moment qui nous convient, et amène ta caméra, tu pourrais faire un beau reportage.