jeudi 13 août 2009

Les gens bons...

Un peu adipeux.
Mais ils suivent leurs cours de préparation à l'enfantement.
C'est comme les cochons, plus ça devient vieux plus ça devient con, disait Brel.
On est là.
Good luck.

7 commentaires:

urielle a dit…

Je comprends rien, désolé.

un gars a dit…

@Urielle...
Parfois ce n'est que de l'émotion brute que je n'arrive pas à traduire en mots d'une façon cohérente.

En gros ça parle de la socialisation que je trouve un peu bête, d'ou le terme jambon et adipeux.

Je trouve pathétique l'image de couples qui se rassemblent dans une salle aseptisée d'un CLSC pour apprendre sur l'enfantement.
Cette médicalisation (ou professionnalisation)de tout me semble ridicule. Et ce conformisme, je le trouve pathétique. Enfanter, ça prends pas un DEC pour faire ça, même un cochon y arrive.

Et ces jeunes générations me désespèrent un peu, d'ou le good luck.

So Much a dit…

Fiouuuu j'ai pas pris de cours prénataux

un gars a dit…

@So much...
Je crois qu'autour de toi, il y a pas mal de monde qui peuvent te donner une bonne idée à partir de leur propre vécu.

urielle a dit…

dis-moi un gars, tu en as suivit toi des cours prénataux ? tu fais comment pour savoir que la méthode est aseptique ou impersonnelle ou inutille ?

Oui les truies accouchent mais la plupart des gens se foutent de ce que la truie pense et ressent et de ce qui arrive au goret après. J'étais pas une truie, j'étais une fille instruite et allumée et je me suis qu'il vallait mieux ajouter une corde à mon arc et je n'en ai aucun regret.

Le problème avec la famille c'est que justement, elle n'existe plus, des enfants uniques qui accouchent d'enfant unique ça fait pas un gros bagage de connaissances à transmettre ça ! Et puis les connaissances ça évoluent aussi.

Alors moi je suis allée, j'ai rit, j'ai socialisé, j'ai questionné, j'ai contesté, j'ai appris. Tu trouves cela pathétique aussi ?

un gars a dit…

Urielle
Oui un peu pathétique dans la mesure ou il s'agit d'une relative médicalisation ou du moins une professionnalisation de la chose.

Dans mon cas la mère de ma fille avait déjà enfantée deux fois avant. Et elle est un peu anarchiste, alors, elle n'en ressentait pas le besoin et moi non plus d'ailleurs.
Parlant de ce sujet, aujourd'hui un évènement m'a inspiré un billet.

un gars a dit…

J'ajouterai Urielle que si il y avait des cours à donner d'une façon aussi systématique, je verrais bien des cours sur comment être parent une fois que l'enfant est né. Et ça une fois par année. Ça ce n'est pas naturel mais enfanter oui.

L'avortement conserve bien le statut de geste mi-médical pouvant être posé dans un autre contexte que hospitalier. Si on peut avorter sans un suivi sérieux pourquoi ne pas vivre une grossesse sans un tel suivi?

Avortons librement mais engrossons nous dans des salle de CLSC en compagnie d'une infirmière ou d'une TS.

Wow! transcendant.