mercredi 25 mars 2009

Violence conjugale....

40 ans de ma vie...
10 ans a tenter de l'empecher.
L'inspiration m'est venue au moment ou mon père voulait tirer mère, il ne l'a pas fait, un chance.
Et j'ai fini par etre mit à la porte par un directeur violent dont la femme disait ha ha, ca va y faire du bien d'y travailler. Ca l'air que non.

Ce que je sais c'est que c'est pas communautaire tout ca. Pour l'hébergement ca va, ca peut l'etre, pour les agresseurs, non, ca ne doit pas l'etre. La sécurité publique doit s'en charger mais elle ne le fait pas, elle subventionne des organismes communautaires pour s'en occuper à rabais et le service qui y est rendu l'est aussi.
Des gens sans compétances, comme moi, s'occupe de choses qui sont pourtant importantes et ca fait des victimes.


Il y a 4 ans, le gouvernement a doublé le budget des organismes communautaires qui oeuvrent en violence conjugale, ca n'apporte pas plus de sécurité pour les victimes, la sécurité est pour les travailleurs qui se payent de bonnes conditions de travail.

Il n'y a rien de communautaire dans la violence conjugale, c'est criminel. Imaginez il y avait meme un organisme communautaire pour pédophiles, ils s'alimentaient entre eux. Non, rien de communautaire dans ces trucs, c'est trop sérieux pour ca.

2 commentaires:

urielle a dit…

c'est porfond ce que tu dis là, je te souhaite d'être entendu.

un gars a dit…

Mais non je ne serai pas entendu, ce n'est pas un reproche, c'est un fait. Deux mises en demeure me disant de me taire. La violence conjugale c'est très politique tu sais. Je ne fais pas dans l'hyper victimisation mais je sais ...
J'avais 14 ans quand mon père a pointé son gun sur ma mère, elle lui disait de tirer, il l'avait usé, elle s'en foutait, pas juste lui son propre père aussi l'avait usée avant. Ensuite j'ai travaillé 10 ans auprès de ces gars et l'organisme m'a usé aussi, son directeur, son CA et puis Centraide, complice. Alors en matière de violence conjugale je n'ai rien à apprendre de personne. Pour etre entendu, tu rigoles ou quoi? Ca ne le sera jamais. Ils s'en larvent ( ce n'est pas un lapsus) les mains.