lundi 12 avril 2010

Orientations sexuelles...

J'ai lu dans La Presse que le cardinal Tarcisio Bertone, numéro deux du Vatican, prétends que la pédophilie est davantage liée à l'homosexualité qu'au célibat, ici .

Je ne suis pas très renseigné sur la chose mais je me doute bien qu'il vient de se mettre les deux pieds et les deux mains dans les plats et qu'il aurait avantage à y mettre la tête aussi.

Une chose dont je suis certain, c'est qu'aujourd'hui, 50 ans plus tard, il y a bon nombre de personnes qui revendique le statut de victime devant un Clergé visiblement sénile et affaibli.

Pourtant il y a 50 ans, Michel Chartrand s'est opposé au pouvoir du Clergé, il a fait de la prison pour cela. L'enjeu n'était pas l'orientation sexuelle mais les abus d'un collectif.

J'ai beaucoup de respect pour ceux qui défient des organisations bien structurées et en prennent plein la gueule.

Le cardinal du Vatican fait un lien entre homosexualité et pédophilie et je ne sais trop quoi en penser?

En fait je crois savoir, le pouvoir et, par conséquent l'abus, n'est possible que si tu es organisé.

C'est très facile, comme j'ai déjà dit, il s'agit d'être 3 personnes pour que 2 s'allient pour marginaliser celui qui devient troisième.

L'abus du Clergé transcende le thème de la pédophilie, ils ne se sont pas contenté d'abuser d'enfants, ils ont tout pris, même les enfants.

La politique occidentale prends tout, sans distinction et nous dit que de ne pas les supporter en ne votant pas fait de nous de mauvais citoyens.

Je me relis pis je me dis que mon billet fait dans l'humour tellement que ça me semble irréel.

Je termine en disant, mes amis gai ne soyez pas outrés par le Vatican. L'abus sexuel n'est pas une question qui concerne l'orientation de genre, c'est une question de dominance qui est transgenre.

Faire croire que le Clergé n'a fait qu'abuser de jeunes garçons est un leurre, ils ont abusé de tout le monde, de toute les richesses.
Le jeune enfant n'est qu'un de leur abus parmi tant d'autres.

Pédophilie, c'est une farce qui détourne l'attention, le Clergé a siphonné tout le monde sans distinction. Le politique fait la même chose aujourd'hui-même, elle absorbe tout.

Pendant ce temps la force citoyenne vient de perdre un phare avec la mort de Michel Chartrand.

1 commentaire:

Un gars déçu a dit…

Les religions sont obsolètes, autant leurs façon de penser que le messages qu'ils transmettent.

Le clergé aime mieux qu'on parle de prêtres pédophiles pour leurs permettres d'entretenir leurs mentalités homophobes et
sexistes que de se faire mettre au visage qu'ils ont des millions de dollars et vivent dans des paradis fiscaux alors
que des milliers de leurs fidèles meurent de faim.

C'est la même chose dans la politique, c'est plus simple de parler des scandales des garderies d'un fraude de quelque
centaines de milliers de dollars et de la nominations des juges que de laisser les médias continuer à parler de fraudes
de centaines de MILLIONS dans la construction.

À plusieurs maux , on choisit le pire.