samedi 17 juillet 2010

Là c'est vrai....

Je ferme demain.
La fenêtre virtuelle ne rayonnera plus.
Je me demande ce qu'il adviendra de mes mots inintéressants.
Cette illusion d'être en relation avec quelque chose va me manquer même si c'était avec presque rien. Un presque rien vaut mieux qu'un rien.

Je ne suis pas triste parce que tout ça ne me mène à rien mais je me demande comment je vais le remplacer. Il est drôle de penser qu'il me sera difficile de remplacer un presque rien, ça devrait être facile, non?

On verra bien.

5 commentaires:

Newton a dit…

Le lien. Les relations avec les autres. Communiquer. Partager. Dire.

Aussi virtuels et irréels que cela peut être, le blog et ses interactions sont libérateurs et source de divertissements. Sinon, quel intérêt?

Bon été à toi. Sincèrement, pleins de bonnes choses, de belles rencontres, de dialogues, de philosopheries et de jours heureux.

L'Ermite à Montréal a dit…

Newton a très bien répondu à ce dernier billet. Je n'aurais pu faire mieux alors je seconde son commentaire. Et puis je te souhaite de trouver quelque chose de plus intéressant pour remplacer ce presque rien. :P

Marie a dit…

Bonne continuation alors. J'ai bien aimé te lire même si je ne commentais que très rarement.

Je te souhaite du réel.

Michel a dit…

Merci mesdames c'est très gentil.

Patty a dit…

Ho non, Michel, je découvre tout juste ton blog, mais il se termine...Je vais le lire quand même, car tes commentaires sont toujours intéressants, c'est pour cela que j'étais intriguée...Bonne poursuite alors!

Patty O'Green