mercredi 10 mars 2010

Le temps...

Pourtant le temps est bon.
J'ouvre la fenêtre et j'étouffe, ce n'est pas de l'air qui pénètre dans mon appart mais des mots d'anglais qui résonnent trop pour moi.

Je vais sur Cyberpresse, les arabes seront 500 000 au Québec dans quelques années.
Je ne sens aucune solidarité entre québécois de souche, rien sinon un vide que d'autres s'empressent d'occuper. Les asiatiques aussi.

La peur de mourir se dissipe un peu, je suis lassé de ces trucs, je ne veux pas de ces gens qui exportent leurs problèmes. J'aime les québécois. On a beau dire que mon collègue grec orthodoxe est né ici mais il vit en ghetto à Laval. Avant de trouver une fille de sa communauté bonne à marier, il baise quelques québécoises qu'il ne présentera jamais à sa famille pour se présenter à l'autel comme un immaculé. C'est nos filles qui sont baisées, et nous aussi. Les arabes font pareil, les convictions religieuses ne résistent pas à l'influence des hormones, et nous les québécois semblons être un bon réceptacle.

À peine endeuillée de son père, mort par pendaison, ma fille, le lendemain se réveille à 5h30 aux chants religieux d'un iman qui du haut de son minaret construit au sommet du Mont-Royal appelle à la prière.

Je ne suis plus là pour l'accompagner, mais bon, son premier amour était latino, son second algérien, j'imagine qu'elle sait faire, moi pas.

Et je suis bien heureux de ne plus être là puisque nous étions incapable d'être.

Je me demande comment elle saura être?

4 commentaires:

LA SOLITAIRE SILENCIEUSE a dit…

Pas sûr de tout comprendre mais si tu dis pour vrai qu'il y a trop de mots anglais je suis bien d'accord avec toi. Nous sommes au Québec et pourtant on se croirait n'importe où sauf ici. La langue française prend le bord et on ne fait pourtant rien pour la défendre. Les arabes seront 500 000 au Québec dans quelques années alors il n'y a rien de bien surprenant à ce que nous soyons déjà en train de mourir. Bientôt ce sera nous qui vivrons en ghetto à longueuil! On fait dur en sacrament! Mais il ne faut surtout pas le dire trop fort parce que nous sommes accusés de raciste. Ce que je ne suis pas. Je suis simplement contre ceux qui ne font pas l'effort d'apprendre notre langue et nos coutumes et qui refusent de mettre de côté leur religion quand ils ne sont pas dans leurs salons. J'espère ne pas t'avoir choqué.

Au plaisir!

Michel a dit…

Mais non, tes propos ne me choquent pas.
Par curiosité, qu'est-ce que tu ne saisis pas?

LA SOLITAIRE SILENCIEUSE a dit…

C'est ta fille et ta mort par pendaison que je ne comprends pas.

Michel a dit…

Solitaire:
ok, ben comme je le dis c'est la lassitude qui m'envahit parfois devant toutes ces conneries.

L'allusion à ma fille, c'est la crainte pour son futur, dans un contexte qui ne me semble pas très jojo.