jeudi 5 février 2009

Suicide...

- Aide aux suicidaires, bonjour. Comment puis-je vous aidez?
- Ben je pense me suicider.
- Ok, etes-vous vraiment décidé?
- Ben j'appelle pour que vous m'aidiez à changer d'idée.
- Ok, donc vous etes pas vraiment décidé?
- Ben j'y pense.
- Oui je comprends mais vous ne le faites pas, vous appelez à l'aide.
- Oui.
- Ben alors vous n'etes pas suicidaire, je ne peux vous aider.
- Mais je vais me suicider.
- Ben alors, je ne peux pas vous aider, votre projet est déjà fait.
- Ben vous servez à quoi alors?
- Fouilles-moi, aucune idée, peut etre donner l'illusion que la détresse des gens intéresse. Mais tu sais que tu sois vivant ou mort, ca importe peu. L'aide aux suicidaires c'est pour l'image, le bien paraitre. L'argent que l'on donne paye le salaire des intervenants, il ne sert pas à débroussailler le chemin qui mène au suicide.
- Hey ben, t'es aidant toi?
- Merci, alors tu choisis quoi?
- Je sais pas, je pense que je vais retéléphoner pour parler à quelqu'un d'autre.
- Ok, bonne soirée.

Pendant ce temps, des gens, des hommes en majorité, se tuent et on pense qu'une ligne téléphonique nourricière qui coute 300 000$ par an suffira à soulager la détresse qui mène au suicide.
Voyons donc. C'est du gros patchage qui tient meme pas comme un band-aid.

2 commentaires:

Âme Tourmentée a dit…

J'ai déjà appellé ces lignes, il y a longtemps...

Je me suis ouvert les veines quand même....

un gars a dit…

Ben pour la prévention du suicide est très peu dans le soutien psychologique. Une crise c'est beaucoup plus wue psychologique c'est global et ca touche toutes les sphères de la vie d'une personne et c'est là-dessus qu'on gagnerait a etre facilitateur. Ce qui n'est pas le cas, malheureusement.