jeudi 19 février 2009

Back zoom...

L'endorphine du sommeil se dissipe peu à peu, l'éveil, un 10 roues en pleine face. Des semaines à me faire passer dessus à chacun des jours, à chacune des heures, sans espoir d'un meilleur lendemain...Les amoureux se disent plus qu'hier moins que demain.
Pour moi, le dicton est moins qu'hier, encore plus demain.

Mon refus n'est pas global, et dans ce refus, il n'y a pas de solidaire, il n'y a qu'un solitaire qui désespère. J'aurais ce que je mérite semble-t-il.


- Ben tu n'arretais pas demander plus, alors, tu n'auras rien.
- Demander plus? J'ai demandé d'etre payé pour le travail que j'ai fait, j'ai demandé de ravoir mes choses et j'ai demandé un lettre de référence pour ne pas voir ces dix ans effacés.
- C'était trop demandé, c'était mal demandé aussi, alors tu n'auras rien. Tout le monde est d'accord là-dessus alors efface toi.


Je me sens seul, tellement seul devant ces injustes qui se pavanent impuniement.

Il n'y a pas de lumière au bout de ce tunnel dans lequel je m'enfonce.

Mais je sais que je refuse, je ne sais comment ca va finir, bah je le sais un peu, impuissant, je retournerai tout contre moi devant cette impossibilité de me tourner vers eux, les biens protégés.

2 commentaires:

urielle a dit…

tu sembles bien triste :(

ton blog nous donnes envie dans savoir plus. je vais continuer ma lecture

j'ai toujours voulu en savoir plus sur toi... rien de sexuel, juste une attirance intellectuelle, une espèce de reconnaissance et de fraternité d'esprit.

un gars a dit…

Oui, à la fois triste et en colère devant quelque chose qui me semble profondemment injuste et qui semble se diriger vers une impunité . C'est comme un viol, une violence qui m'est faite à laquelle tous semble consentir. Un peu comme si on me disait, tu n'avais qu'à ne pas mettre une jupe trop courte, bien fait pour toi. Très difficile, très blessant.

J'ai appris à travers les années que l'injustice est un sentiment qui heurte beaucoup, mais que de ne pas avoir d'oreille pour entendre cette injustice est encore beaucoup plus douloureux.